Message n°4: Affaire Janett Seemann et « association de malfaiteurs projetant un multiple kidnapping ».

Article 4.

Mardi 11 décembre 2012.

Nous apprenons une nouvelle heureuse : Christophe Borja a été libéré aujourd’hui. Il s’agit de ce valeureux activiste, ancien accidenté handicapé moteur, arrêté dans le cadre de « l’association de malfaiteurs » imaginé par un certain procureur Coindeau.

Christophe Borja vient de perdre un mois et vingt et un jours de sa vie, en prison, sans avoir compris ce qu’on lui reprochait au juste…  Si ce n’est avoir véhiculé  Stan Maillaud le jour du contrôle inopiné du 22 septembre 2012.

Ce jour où la courageuse petite équipe venait tenter d’arracher une jeune victime (majeure…) des griffes d’un réseau intouchable de criminels violeurs et tueurs d’enfants, dans le Doubs.

 

Plouf plouf plouf ça sera…  …pas elle !…

Les deux « malfaiteurs associés » Jérémy Léhut et Christophe Borja sont donc libres. Mais Janett Seemann n’a pas cette chance. Il faut croire que d’être la compagne du « zorro blanc » fait d’elle un danger public bien plus redoutable que «  ses deux comparses » mâles.

Ne parlons pas de Sandrine Gachadoat, la mère de famille opprimée, sujet de l’audition interdite de Stan Maillaud et Janett Seemann. Véritable « grenade dégoupillée », aux dires de l’avocat de son ex-mari, l’individu qui fut dénoncé en 2007 par leur fille comme son agresseur sexuel. Sandrine Gachadoat doit payer son audace, d’avoir osé permettre une enquête indépendante sur son affaire.

 

Il y a également cet activiste qui avait tagué le mur du tribunal de Besançon, la veille de la manifestation de Janett Seemann à Amancey, et dont on ne sait rien. Si ce n’est que son acte de « dégradation d’un bâtiment public », infraction mineure, n’a strictement rien à voir avec l’incrimination imaginée pour neutraliser les activistes de la bande des « Zorros Blancs ».

Pourtant, il semblerait bien qu’il y ait pour lui aussi une absolue nécessité de rester en « préventive » depuis tout ce temps… Il faut croire que le respect des Droits de l’Homme est un privilège réservé aux pédophiles.

 

Janett Seemann, Sandrine Gachadoat et le Tagueur Inconnu restent donc en prison. Il en est de la volonté suprême du procureur de Saintes  Philippe Coindeau et du juge d’instruction Gérard  Flamant qui ont décidé conjointement avec une certaine Natacha Lefebvre, juge des libertés et des détentions, de les faire incarcérer.

 

Car, le procureur et le juge d’instruction ont le pouvoir de faire libérer « leurs » accusés.

Mais on imagine bien que s’ils se sont arrangés entre eux, avec cette juge des libertés et des détentions, pour jeter aux fers « leurs » accusés, ça n’est pas pour leur permettre de recouvrer leur liberté de sitôt.

Car ne soyons pas dupes des prétendues séparations des pouvoirs à ce niveau judiciaire. Il ne s’agit que de donner une illusion de protection des principes de Droits élémentaires envers les gêneurs et tous ceux qui « doivent » croupir en « préventive ».

Gérard Flamant, au centre, et Natacha Lefebvre à  gauche de l’image. (PHOTO DOMINIQUE PARIES)

https://i0.wp.com/www.sudouest.fr/images/2011/09/01/487348_17657155_460x306.jpg

 

Complot judiciaire.

Avions-nous besoin de plus d’éléments pour comprendre que toute l’affaire n’était qu’une sombre machination orchestrée par un procureur de province ?

Rappelons que celui-ci avait décrété, jouant une fois de plus de « son pouvoir d’intime conviction », que les notes trouvées dans le véhicule de Christophe Borja, écrites par Stan Maillaud, étaient celles préparant un kidnapping.

Des notes qui accompagnaient effectivement la surveillance discrète des trois enfants de Montendre dans la période estivale, jusqu’à ce 13 août où un contact avait bien été pris entre le couple d’activistes et les dits enfants.

Pour Philippe Coindeau  – et « son intime conviction »  -, il s’agissait d’un projet de kidnapping. Qui n’avait pas eu lieu. Mais qui devait donc avoir lieu dans le courant de l’année scolaire !…   …Si ! Et grâce aux éléments de repérages des habitudes…   …relevés durant la période estivale…  …Ce après que le couple de « malfaiteurs » ait cru bon de donner l’alerte aux adultes en rencontrant leurs « petites cibles ».

Bref. On vous dit qu’il y avait projet de kidnapping. Fomenté par « l’expert coutumier du fait » Stan Maillaud, mais heureusement  interrompu à temps par la rafle du 23 octobre dernier, soit  dix semaines plus tard.

Comme nous l’avons vu dans notre dossier « Revue de presse et droit de réponse dans l’affaire Janett Seemann », le bon procureur Coindeau avait fait le nécessaire pour convaincre le public de la légitimité de ses foudres, par voie de presse bien servile.

Nous avions réalisé que ce procureur, si acerbe et léger envers nos principes les plus élémentaires de Droits, était en fait celui qui était intervenu dans le dossier de Sandrine Gachadoat et de ses trois enfants, sujets de l’enquête interdite du couple d’activiste Janett Seemann et Stan Maillaud.

 

Mais il nous manquait un élément, pour bien réaliser la machination, et les moyens odieux employés, manifestement sur ordre du prétendu magistrat du parquet de Saintes. Janett Seemann avait subi les violences policières de l’équipe de gendarmes envoyée depuis Saintes par le dit magistrat du parquet.

Ce que nous ne savions pas jusqu’à tout dernièrement, c’est que ces gendarmes, après avoir ramené leur proie principale dans leurs locaux, avaient poursuivi leurs violences sur celle-ci !

Ainsi, Janett Seemann a déclaré récemment avoir été attachée durant les deux jours de sa garde à vue, sur sa chaise. Probablement par le biais de menottes passées dans le dos, derrière le dossier.

Et, privée de sommeil, harcelée, la jeune femme a fini par signer n’importe quoi  sous la contrainte. Si elle refusait de coopérer, il lui était promis de devoir passer la nuit attachée sur sa chaise. Aveux obtenus sous la contrainte. Par des violences physiques, morales et psychologiques

Un sordide classique. Chapeau bas, messieurs de la brigade de recherches de Saintes…

On comprend un peu mieux la déclaration triomphale du procureur Coindeau : « les coupables ont en partie reconnu les faits ». Il avait donné les consignes qu’il fallait pour obtenir ce résultat.

 

Philippe Coindeau

https://i1.wp.com/www.sudouest.fr/images/2012/01/12/602050_18949626_460x306.jpg

 

La coupe est pleine…

Janett Seemann  est donc dans de très sales draps.

Du moins pour le moment. Et comme doivent le penser et s’en réjouir  l’instigateur de la machination, ses complices et leurs cercles « d’amis »…

Car, si Janett Seemann dit ne plus s’attendre à une libération, prenant son calvaire avec un cran admirable, elle ne sait pas que dehors, les équipages sont sur le pont. Oui : Bien des choses se préparent en son nom, et en celui de la noble cause qu’elle sert avec tant de force et de courage…

Les parents de Janett ont enfin pu lui rendre visite, le 5 décembre. Et ils sont repartis remontés à bloc, bien que jusqu’ici totalement dépassés par le combat de leur fille pour la cause des enfants martyrs. Ils viennent d’apprendre la vérité concernant l’incarcération de leur fille, et les infâmes enjeux de cette sombre histoire.

Une offensive sérieuse se prépare enfin du côté du clan Seemann avec la presse allemande et leur consulat. Ces gens-là ont connu le rideau de fer, et ont su le braver en leur temps. Ils découvrent aujourd’hui l’envers du décor de cet autre côté du rideau de fer. Insoupçonné, certes. Mais, nul  doute que leurs valeurs familiales et morales vont donner du fil à retordre à notre imposture judiciaire française.

Un autre front commence à faire trembler le sol. Une mobilisation inimaginable s’opère, en France, autour de Janett Seemann et de sa cause. Notre cause ! Et, pour une fois, nous serons des milliers à refuser qu’il s’agisse d’une cause perdue.

Janett Seemann est déjà dans l’esprit de beaucoup, la marraine des enfants martyrs victimes des réseaux de l’horreur. Et à ce titre, bien des citoyens, estomaqués par le courage de la jeune allemande qu’ils découvrent avec stupeur,  grondent en assurant que cette fois, la coupe est pleine !

Une marche blanche s’organise en ce moment même : la marche des « Zorros Blancs »…  En l’honneur du sobriquet dont l’imposture médiatico-judiciaire affuble Stan Maillaud, le compagnon de Janett Seemann, toujours porté disparu.

Cette marche aura lieu à Paris, place du Chatelet, le samedi 22 décembre 2012, à 14 heures.

Curieuse coïncidence : Le rendez-vous est pris le jour de…  …la célébration de « L’international Boy Love Day » (Jour des amants des petits garçons) ! Et nous y serons nombreux !

« La paix sociale ne passera pas l’hivers ». Janett Seemann, conférence d’Amancey du 20 octobre 2012.

 

 

~ par admin sur décembre 18, 2012.

6 Réponses to “Message n°4: Affaire Janett Seemann et « association de malfaiteurs projetant un multiple kidnapping ».”

  1. Mais pourquoi Janett a t-elle-signé des aveux ?????? Pourquoi ?
    C’était l’erreur, la seule à ne pas commettre.
    Même enchaînée, il ne fallait pas signer n’importe quoi. Mais, sans doute ne connaissait-elle pas la justice FM de la France ? et pourtant avec la persécution sur son compagnon Stan Maillaud, elle savait qu’en signant, elle s’accusait…
    Pardon, mais je ne comprends pas.

    J'aime

    • Moi ce que j’aimerais comprendre, c est comment ce que vous dites est possible alors que maintenant il y a un avocat en garde à vue.
      Avant, sans avocat, ce que vous dites, menottage et aveux sous la pression étaient tout à fait possible, et se produisaient régulièrement.
      Maintenant, un avocat est présent tout le long de la procédure, donc merci de nous éclairer sur ce point, et donc de nous dire ce qu a fait l avocat pendant la garde à vue, et si il n y en avait pas, pourquoi???!
      Merci.

      J'aime

  2. Merci pour ce bel article.

    Nous profiterons des fêtes de Noël pour parler de tout cela en famille et éveiller les consciences encore endormies.

    La france est pourrie par cette gangrène, nous ne laisserons pas faire.

    Le jour de l’arrestation de Janett et Jérémy, on nous a servi un réseau albanais de vrai trafic humain, mais nous ne sommes pas dupes, on veut brouiller les esprits… semer la confusion parmi le bétail que nous sommes.

    J'aime

  3. La coupe est pleine; Janett doit être libérée…Justice où es-tu???

    J'aime

  4. courege jérémi etjanett

    J'aime

  5. […] Affaire Stan Maillaud – Chronique d’un projet criminel fantôme [Vidéo] RRR – Affaire Janett Seemeann et "association de malfaiteurs projetant un multiple kidnapping". Déc.2o12 RRR – Dossier: Revue de presse et droit de réponse dans l’affaire Janett […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :