Récapitulatif des arguments pour la défense de Janett Seemann (Par Jessica)

Stan Maillaud et Janett Seemann ne préparaient aucun enlèvement à Montendre.
Ils enquêtaient sur un dossier, lequel devait clôturer une enquête sur une dizaine d’affaire du même type .

Ils ont effectué une surveillance de la famille de Montendre, c’est-à-dire : les trois enfants, leur père et leurs grands parents paternels. Le but de cette surveillance était de prendre contact avec les enfants afin de savoir s’ils subissaient encore des violences sexuelles de la prt de leur père et de leur grand-mère.
C’est en effet l’accusation soutenue par la mère des enfants, Sandrine Gachadoat.
Ça n’est pas elle qui a pris contact avec Stan mais lui qui est allé vers elle pour faire son interview, initialement.
Cet interview est actuellement publié sur le site pédopolis. C’est le premier élément concret qui témoigne :
– Du fait qu’il y avait contact entre Stan Maillaud et Sandrine Gachadoat, et que celui-ci avait pour but une enquête

Avec les éléments recueillis au cours du témoignage, Stan Maillaud a été convaincu par l’affaire, et a imaginé rentrer en contact avec les enfants pour les aider. Non pas les enlever, mais prendre leur témoignage. En effet, Sandrine Gachadoat indique que Léa, la plus grande des trois enfants, a fait des déclarations accablantes aux gendarmes en 2007, mais que malgré ça la situation s’est retournée contre elle et ses enfants. Et qu’elle n’a jamais eu accès à son dossier, et aux déclarations faites par les enfants devant la caméra de gendarmerie.
Janett et Stan supposaient donc que les enfants puissent être d’une part en danger et d’autre part pouvoir confirmer les accusations de leur mère, puisqu’ils auraient déjà parlé étant plus jeune. En tout cas Léa, 12 ans aujourd ‘hui. Stan imaginait même qu’un flagrant délit était possible, si Léa disait être victime régulièrement, et acceptait de jouer le jeu pour permettre l’intervention de Stan. Au maximum, le projet de Stan allait jusque là, mais pas du tout de partir avec les enfants une fois une intervention faite en flagrant délit. Il pensait à déclencher un scandale avec le film qu’il aurait fait de son intervention, et donc du début de viol en flagrant délit d’un ou l’autre des enfants.
Stan et Janett, au terme de leur surveillance, n’ont rien remarqué d’anormal. Ils sont arrivés à rentrer en contact avec les enfants, clandestinement, environ au début du deuxième tiers du mois d’Aout dernier.
Janett a discutté avec Léa. Un film de mauvaise qualité a été pris de la rencontre, qui est donc certifiée, et non discutée par Janett à prioris. Car elle doit tomber des nues pour l’accusation dont elle fait l’objet (association de malfaiteurs en vue de commettre un kidnapping ».
Elle sait qu’elle n’a strictement rien à se reprocher. Elle a participé à une enquête, et n’a pas proposé à Léa de la suivre, mais de lui permettre une nouvelle rencontre pour prendre son témoignage.
Ce que Léa a refusé. Léa aurait déclaré ne se souvenir de rien à propos de « problème avec son père et sa grand-mère ». Janett n’a naturellement pas chercher à forcer les choses et n’a pas insité.
La rencontre filmée est une preuve du contact établi avec les enfants. Mais aucunement de la préparation à un kidnapping. C’est même un non-sens. On qualifie Stan Maillaud de coutumier du fait en raison de l’affaire de Madagascar et de l’affaire Vincent, ce qui est hors sujet et ne fait pas de lui un kidnappeur criminel. Mais, si il est prétendu « expert » en la matière, comment expliquer qu’il ait pris contact avec les enfants, qu’il ait eu donc une occasion de les enlever, ou au moins d’essayer et que rien de tout ça ne se soit produit ?

Les gendarmes qui avaient pourchassé Stan le 22 septembre, sans le rattraper d’après eux, avaient récupéré dans le fourgon utilitaire où il avait été contrôlé un cahier lui appartenant.
Ils l’avaient fait savoir à la personne qui accompagnait Stan ce jour là.
Pour information, Janett m’avait précisée que sur le cahier (cahier qui serait à la base de son inculpation en fonction de ces fameuses notes relatives aux repérages nécessaires pour la préparation du contact avec les enfants de Montendre ) elle avait elle-même rédigé le compte-rendu écrit de cette rencontre. Il doit donc être entre les mains des magistrats qui l’accusent.
Janett se demandait avant de partir pour Amancey, avant son arrestation, si on pouvait lui faire des ennuis en raison de ces notes sur Montendre. Elle avait haussé les épaules en disant qu’il était évident qu’elle et Stan faisaient des enquêtes et ne s’est pas plus inquiétée que ça. Car selon elle effectuer une surveillance de quelqu’un, même prendre contact clandestinement avec des enfants pour donner des nouvelles à leur maman (marqué noir sur blanc sur le cahier, j’insiste !) ne pouvait pas lui être reproché au-delà d’un questionnaire, au pire des cas.
Trop inquiète pour Stan et la jeune fille témoin en danger d’Amancey, Janett est partie mais avait peur de tomber dans un piège malgré tout. Mais pas de ce genre, et pas sur ce type d’accusation. Elle redoutait plutôt que lui soit reproché de vivre avec une personne recherchée, mais à quand même décidé de prendre le risque.
Du reste, elle a obtenu la promesse de hauts gradés de gendarmerie, avant sa manifestation, de ne pas être inquiétée.
Il est donc étonnant que les magistrat qui accusent Janett si gravement et la gardent en prison injustement, ne réalisent pas qu’il n’y aurait aucun sens à leur accusation. Prendre un contact comme celui qui a été pris avec les enfants – attesté par le film que je détiens et le compte-rendu écrit de Janett – si l’intention des deux activistes avait été de revenir les kidnapper par la suite, ne tient absolument pas debout.
Car il ne pouvait qu’il y avoir de très grandes chances pour que les enfants parlent à leur père de cette très étrange rencontre. Surtout aux vues de la réaction très peu engageante de Léa quand Janett lui a annoncé qu’elle était envoyée par sa mère pour prendre de ses nouvelles.
De retour de Montendre, début septembre, avant d’atterrir chez moi, Stan et Janett ont fait un détour conséquent pour aller voir Sandrine Gachadoat, à Agen.
Ils ont filmé cette entrevue, avec une caméra cachée. Je détiens également ce film.
Leur discussion tourne autour de la rencontre avec Léa, de leurs doutes quant à la véracité de l’affaire !! En fonction de ce qu’à répondu Léa. Stan aborde le sujet d’une possibilité de manipulation mentale de la part des adultes de Montendre, mais s’excuse de devoir aussi considérer que Sandrine Gachadoat les manipule. Ils ont donc conclu, en fonction de la bonne fois apparente de madame Gachadoat, de poursuivre les investigations. Janett a demandé à madame Gachadoat si elle voulait bien réessayer de récupérer l’audition « Mélanie » qu’elle n’avait jamais eu. Stan lui a proposé un avocat qu’il connaissait, Patrick Bruno. Il a sorti son carnet et donner ses coordonnées à Sandrine Gachadoat, en insistant pour qu’elle prenne contact avec lui pour essayer de dégrossir l’affaire.
Ils ont également parlé d’une psychologue qui est dans le dossier de madame Gachadoat (que j’ai lu aussi et que je détiens) : Régine Henriques qui fait partie d’une association basée à Perpignan (« Chemin Faisant », à prioris, tel : 06 21 03 12 37). Elle aurait écouté la petite Léa durant un an et madame Gachadoat disait que cette psychologue était convaincue que Léa était abusée.
Stan et Janett avait décidé d’aller l’interviewer cette psychologue courant septembre. Ils n’en ont pas eu le temps.
Sur le film en caméra cachée, on voit que Stan et Janett montrent sur leur ordinateur des photos et des films « volés » des enfants pendant leur enquête de cet été à madame Gachadoat. On la voit pleurer un moment.
Selon moi, il y a encore un non-sens à démontrer grâce à cette vidéo aussi : il est dit que madame Gachadoat est « commanditaire » du kidnapping des enfants. Ce qui à aucun moment n’apparaît dans la discussion, même si le son est difficile à entendre.
Et, le fait de prendre cette femme en caméra cachée démontre d’une intention d’analyser à tête reposée ses réactions, afin d’essayer de ce faire une idée sur elle et sur l’affaire. Cela n’est pas le comportement que des « hommes de mains » ont avec un « commanditaire ». C’est le comportement d’enquêteurs objectifs qui cherchent la vérité sur une affaire difficile.
Stan et Janett sont rentrés après tout ça. Ils m’ont raconté leur enquête et leurs doutes, et montré les films. Ils pensaient à chercher du travail et se disputtaient sur cette nécessité. Stan est tétu, il voulait continuer l’enquête et aller à Perpignan. Janett disait qu’elle refusait de dépenser encore de l’argent pour des déplacements si madame Gachadoat ne faisait pas d’abord le nécessaire avec l’avocat de Paris. Elle voulait aller retrouver des amis dans une autre région qui pouvaient les faire travailler au noir cet hivers.
Entre temps, un ami à eux leur a téléphoné. C’était Jérémy Léhut. Il leur a parlé du problème qu’il avait avec la jeune fille d’Amancey, la victime avec qui il était en contzct depuis quelques mois.
Selon lui, des membres de sa famille avaient compris qu’elle parlait à quelqu’un de ce qu’elle subissait. Elle était en danger.
Il y a encore eu des discussions serrées entre Janett et Stan, mais finalement Janett a reconnu que si la vie de la jeune fille était en jeu, il fallait aller tenter de la sauver. Ils ont pensé à un plan d’action, en fonction d’informations affolantes sur une probable soirée satanique à venir. Ils avaient peur que la fille soit mise à mort à l’occasion d’une prochaine soirée, et sont donc partis comme ils pouvaient, sans plus beaucoup d’argent.
Les accusateurs affirment que les gendarmes ont interrompu le projet de kidnapping le jour du 22 septembre dernier ! Mais c’est opération de sauvetage qu’ils ont interrompu !
L’affaire de Montendre était classée, si on peut dire. Affaire à suivre. Mais pas affaire de kidnapping bien sûr ! Affaire d’enquête.
Mais les accusateurs semblent faire exprès la confusion pour sous entendre que se serait un flagrant délit qu’ils ont interrompu, qui aurait été en préparation d’après les notes du fameux cahier. Il n’y a rien qui tient, et ça ressemble tout simplement à un complot.
Pour conclure, j’ai en ma possession une dizaine de vidéos d’interviews faites par Stan, celle de sandrine Gachadoat, son dossier personnel sur l’affaire (pas dossier pénal) les vidéos de l’été à Montendre, celle de la rencontre avec Léa, et celle de la dernière entrevue entre Janett, Stan et madame Gachadoat.
J’ai en fait les ordinateurs de nos amis, et énormément de dossiers, dont des choses abominables résultants de leurs enquêtes…
Je pense risquer d’aller en prison si je suis perquisitionnée avec ça, aussi j’ai tout mis en sécurité après avoir fait faire des copies avec une amie qui s’y connait en ordinateur, plus que moi.
Aline m’a également aidé à faire des lettres et des articles sur l’affaire de nos amis qu’elle connaissait aussi étant ma voisine, et étant dans mon groupe de prière (nous sommes Chrétiennes).
Je ne comprends pas que l’on puisse garder en préventive quelqu’un sur une accusation inventée,
qui ne tient absolument pas. C’est un abus de pouvoir honteux.
Jessica

~ par admin sur novembre 18, 2012.

10 Réponses to “Récapitulatif des arguments pour la défense de Janett Seemann (Par Jessica)”

  1. sont calmées les hurleuses ….

    J'aime

  2. Merci Jessica pour ces précisions. Je pense qu’il serait important que vous rentriez en contact avec la défence de Janett.

    J'aime

  3. JANET VEUT MAITRE JOSEPH!!!!!et on la comprend

    J'aime

  4. Je ne connais pas Christian MAILLAUD mais je connais Janett et à Amancey, je l’ai serré fort dans mes bras et je lui ai fait une promesse.

    Janett m’a envoyée une lettre le 30/10/12 que je n’ai reçu que le 12/1, elle m’a demandé de me rapprocher de Maître JOSEPH, le lendemain j’avais un RDV avec lui. Mais il n’a pas fait avancer les choses. Pour éviter les frais de déplacements et d’honoraires, il m’a conseillé un avocat sur BORDEAUX Maître REMY, vu le délai trop court, celui-ci n’a pas pu se rendre à Poitier pour l’appel du 15/11 et à donc envoyé Maître ROLAND GAUSSELIN.

    Janett avait le droit à un traducteur mais ce droit lui a été refusé !!!
    Je n’ai pas pu avoir des détails de l’appel : secret d’instruction !

    Bien entendu que les motifs de son enferment ne tiennent pas.
    Elle m’a demandé de me rapprocher de Maitre BRUNOT mais celui-ci ne peut pas prendre l’affaire.
    Je ne sais pas pourquoi mais Janett à le droit de m’appeler et je suis au téléphone régulièrement avec elle, son moral est bon, elle teint le coup, elle est forte et courageuse
    Je fais tout mon possible pour lui apporter mon soutien, je l’ai eu au téléphone le 16/1, le lendemain de l’appel, et là : elle a accusé le coup, elle m’a dit : »je crois que je vais payer pour mon compagnon, j’ai peur de croupir en prison ».
    Je l’ai eu au téléphone aujourd’hui 18/11, elle m’a dit qu’elle allait appeler ses parents, elle a peur de leurs réactions car elle n’était pas vraiment en bons termes avec eux !

    Elle ne fait pas la grève de la faim mais au contraire s’est remise à manger du poisson. Elle est végétarienne. La nourriture est trop grasse pour elle et elle aimerait de la spiruline (10g/jour) et du chlorure de magnésium mais pour l’instant il est impossible de lui envoyer un colis.

    J’ai téléphoné à la prison vendredi 16/11, il y a une réglementation bien spéciale.
    SURTOUT, Il ne faut pas lui envoyer de colis car elle m’a fait une liste bien précise de ce dont elle avait besoin, je vais m’en occuper !

    Vous pouvez lui envoyer des courriers ‘QUI SERONT TOUS Lu’, des timbres, et des mandats.

    Elle m’a indiqué quelle pouvait « CANTINER » car elle avait un peu d’argent sur elle à Amancey ,nous avons été plusieurs à lui en donner : il faudra faire des attestations !

    Vous ne pouvez, peut-être, ne pas le savoir OU ne pas vous en rendre compte mais ceux qui sont venu à Amancey et d’autres se sont remué pour faire bouger les choses.
    Le blog est né + la future association « LES AMIS DE STAN ».
    Nous avons chacun de notre coté beaucoup donné de notre temps et de notre énergie pour cette cause :
    Pierre, Stéphane, Yohann, Pédopolis, J-p, l’association STOP VIOLENCE, Léon, Laurent LOUIS et les autres….

    Un compte paypal a été mis en ligne et une belle somme a déjà été récoltée.

    M E R C I à tous les donateurs de votre générosité !

    Il faut continuer : DIFFUSEZ au maximum à tous vos contacts en envoyez des liens des vidéos de STAN. Il ne faut pas que cet élan ne cesse !

    Concernant Jérémy : soyez conscient qu’il est en liberté conditionnelle, un faux pas de sa part le conduira de nouveau en prison !

    Jessica vous conseillez Maître VETILLARD : je vais le contacter !

    Très cordialement à tous

    Licorne

    J'aime

  5. Il existe aussi le défenseur des droits, mais est-ce qu’il peut être utile pour Janett et les autres dans cette affaire ?

    http://www.defenseurdesdroits.fr/saisir-le-defenseur-des-droits/qui-peut-saisir-le-defenseur-et-pourquoi

    http://www.defenseurdesdroits.fr/contacter-votre-delegue/trouver-votre-delegue

    J'aime

  6. Voici un extrait d’un article d’Alice Miller au sujet de l’origine des crimes, de leurs répétition et de comment s’en libérer (et donc comment protéger toute la société de ces criminels), y compris la pédophilie : http://www.alice-miller.com/articles_fr.php?lang=fr&nid=18&grp=11

    « Chaque personne qui s’intéresse au problème des mauvais traitements des enfants sera probablement confronté a un fait très étrange : On a constaté récemment que des parents qui maltraitent leurs enfants ont tendance à les maltraiter et les négliger de la même façon qu’ils eux mêmes étaient traités enfants, sans pouvoir se rappeler de ce qui était passé auparavant. Il est connu que les pères exerçant leur pouvoir sur leurs enfants en les exploitant sexuellement, ne sont souvent pas au courant du fait que la même chose leur a été faite. Ce n’est que pendant la thérapie, même si elle est imposée par la justice, qu’ils découvrent, tout à fait stupéfaits, leur histoire. Ils réalisent à ce moment-là qu’ils ont essayé depuis des années de mettre en scène leur propre histoire pour se débarrasser d’elle. Comment expliquer cela? Apres des années d’études sur ce sujet, il me paraît évident, que les informations sur la maltraitance subie pendant l’enfance restent enregistrées dans les cellules de notre corps comme une espèce de souvenir inconscient, liées à l’angoisse refoulée. Si ces souvenirs ne passent pas à la conscience grâce à l’aide d’un témoin lucide, ils poussent souvent la personne vers des actes violents qui reproduisent les actes subis pendant l’enfance et refoulés jadis pour survivre. Le but est d’éviter l’angoisse d’être impuissant envers un adulte brutal. On peut alors éviter cette angoisse pour un moment, si on réussit a créer des situations où on joue un rôle actif, le rôle de celui qui a le pouvoir, envers un être impuissant.
    Or, de cette façon, on ne réussit pas facilement à se débarrasser des angoisses inconscientes à long terme. C’est pourquoi on ne cesse de répéter l’offense. Il faut toujours de nouvelles victimes, comme l’a montré récemment l’affaire de pédophilie survenue en Belgique. Hitler a gardé jusqu’aux derniers jours de sa vie l’idée que seule la mort de tous les juifs du monde pourrait le protéger du souvenir angoissant et quotidien de son père brutal. Comme celui-ci était à moitié juif, toute la nation juive devait être exterminée. Je sais qu’on peut se révolter contre une telle interprétation de l’Holocauste mais jusqu’aujourd’hui je n’ai pas trouvé d’explication qui me semble plus convaincante. De plus, le cas d’Hitler montre que la haine et la peur ne peuvent pas se résoudre par le moyen du pouvoir, même gigantesque, aussi longtemps que la haine est transposée sur des boucs émissaires. Par contre, si la vraie cause de la haine est reconnue et vécue avec les émotions qui accompagnent cette reconnaissance, la haine aveugle envers les innocents peut se dissoudre. Les criminels sexuels cessent de répéter leurs actes destructeurs, s’ils arrivent à sortir de leur anesthésie et à déplorer leur histoire, grâce a la présence d’un témoin lucide. Les blessures anciennes peuvent guérir si elles deviennent conscientes. Elles ne seront plus évacuées par la vengeance.

    Une équipe de documentaristes japonais a filmé le travail thérapeutique dans une prison en Arizona dont la méthode est fondée entre autres sur mes livres. On m’a envoyé la cassette vidéo et je trouve que les résultats sont très éclairants. Les détenus travaillent en groupes, ils parlent beaucoup de leur enfance et quelques uns disent :  » J’ai couru le monde et assassiné quelques personnes innocents pour ne pas ressentir ce que je ressens maintenant. Mais je vois que je peux supporter mes sentiments dans le groupe où je me sens en sécurité. Je n’ai plus besoin de courir et de tuer, je suis chez moi, je sais ce qui s’est passé. Le passé s’éloigne, et ma colère aussi. «  »

    J'aime

    • oui cela fait partie de l’epoque ,dedramatiser ,en faisant intervenir le medical, »inventer » de nouvelles maladies ,ce n’est pas sur ce terrain qu’on attendrait les institutions .
      si j’ai besoin de tuer pour savoir ,que jesuis un meurtrier ,attention au « progrés » ou’ evolution ‘des mentalités .

      J'aime

  7. Mercredi 21 novembre 2012. J’ai eu un coup de téléphone de Janett.
    Elle dit que pour l’instant son incarcération se passe bien. Son moral est bon. Elle poursuit avec sa défense actuel. Lundi, elle a eu un sac avec des vêtements à sa taille, elle était contente.
    Bien à vous

    J'aime

  8. Article sur Janett avec des liens et infos rajoutées:
    http://www.alterinfo.net/Pedophilie-Les-Defenseurs-des-Enfants-Persecutes-par-la-Justice_a83864.html

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :